Close
  • PKI
  • TMX
Coordonnées Rechercher
Renseignements aux Médias 1-403-567-2573

Parkland annonce des résultats records pour le troisième trimestre et revoit à la hausse les prévisions du BAIIA rajusté pour 2019 à 1,24 milliard de dollars ± 5 pour cent

Calgary (Alberta), le 4 novembre 2019 (GLOBE NEWSWIRE). – Corporation Pétroles Parkland (« Parkland », « nous », « notre » ou « l’entreprise ») (TSX : PKI) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les trois mois et les neuf mois ayant pris fin le 30 septembre 2019. Les résultats de l’entreprise sont attribuables à l’excellence opérationnelle, à l’exploitation continue des synergies et à la solide performance de l’ensemble du portefeuille. Toutes les données financières sont exprimées en dollars canadiens, sauf indication contraire. Voici les faits saillants du troisième trimestre :

  • BAIIA rajusté (attribuable à Parkland) de 302 M$ et bénéfice net de 24 M$ (0,16 $ par action, de base). Nous prévoyons maintenant un BAIIA rajusté de 1,24 G$ pour l’exercice complet ± 5 %.
  • Volume de carburant et de produits pétroliers de 5,6 milliards de litres, une augmentation de 34 % d’un exercice à l’autre.
  • Flux de trésorerie distribuables non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) ajustés de 125 M$ (0,84 $ par action) et ratio de dividendes/bénéfice ajusté de 36 %.
  • Atteinte de synergies annuelles d’environ 160 M$ provenant des acquisitions d’Ultramar et de Chevron en 2017; en voie d’atteindre environ 180 M$ d’ici la fin de 2020.
  • Maintien de la solidité du bilan et de la souplesse financière grâce à un ratio du total de la dette à long terme au BAIIA aux fins de la facilité de crédit de 2,6 fois.

« Nous avons obtenu d’excellents résultats financiers et opérationnels dans tous les secteurs et nous continuons de démontrer notre capacité d’exercer nos activités de façon efficiente et à grande échelle », a déclaré Bob Espey, président et chef de la direction. « Nos activités résilientes et notre portefeuille diversifié ont généré des résultats constants jusqu’en 2019, et nous prévoyons une hausse de notre fourchette cible de BAIIA rajusté pour l’ensemble de l’exercice 2019 de 1,24 G$ ± 5 %. Nous sommes en bonne position pour poursuivre notre croissance et créer de la valeur. »

« Au Canada, nous avons amorcé le déploiement national de notre programme de fidélisation de la clientèle Récompenses JOURNIEMC, avec la Banque CIBC à titre de partenaire bancaire stratégique. Le segment international continue de progresser et notre acquisition de Tropic Oil en octobre a contribué à la poursuite de notre stratégie de croissance aux États-Unis. Nous avons également atteint des taux d’utilisation élevés à notre raffinerie de Burnaby. Je tiens à remercier tous les membres de l’équipe Parkland pour leurs efforts constants visant l’évolution de notre stratégie et leur engagement pour assurer notre succès continu en 2020. »

Faits saillants du troisième trimestre par segment

Vente au détail – Canada : Poursuivre l’amélioration de notre proposition de valeur au client

  • BAIIA rajusté établi à 91 M$ (84 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16), ce qui représente une baisse de 3 M$ par rapport à la même période en 2018 (en excluant l’incidence de la norme IFRS 16) due à des marges du secteur de l’essence légèrement plus faibles en Colombie-Britannique et en Ontario, contrebalancées par la croissance de la marge brute des produits autres que le carburant et la baisse des coûts d’exploitation.
  • La croissance du volume des ventes des dépanneurs comparables de l’entreprise a été de 0,3 %; la part de marché détenue étant attribuable à des améliorations stratégiques des prix et à des activités promotionnelles ciblées, contrebalancées par un trafic plus faible dans le secteur.
  • La croissance des dépanneurs comparables s’élève à 0,9 %, soit le 15e trimestre consécutif de croissance. Grâce à une solide exécution, à la mise en œuvre réussie des concepts de magasins On the Run/Marché Express, à notre marque maison 59th Street Food Co. et à nos efforts de marketing stratégique, nous avons augmenté les taux de conversion avant-plan/arrière-plan des stations-service pour faire croître les catégories des collations, des boissons et du lave-auto.
  • Des mesures rigoureuses de contrôle des coûts et la conversion des sites appartenant à l’entreprise et exploités par l’entreprise (« AEEE ») en sites appartenant à l’entreprise et exploités par le détaillant (« AEED ») ont réduit les coûts d’exploitation et de main-d’œuvre. Nous avons poursuivi la transformation de notre portefeuille de sites de vente au détail, en convertissant encore environ 20 sites Ultramar de type AEEE en sites AEED. Il nous reste maintenant environ 20 sites Ultramar de type AEEE à convertir.
  • Nous avons investi 27 M$ en capital de croissance dans de nouveaux emplacements de vente au détail, dans la redésignation et l’actualisation, y compris des investissements dans les nouveaux concepts de magasins On the Run/Marché Express.
  • Le 17 octobre 2019, nous avons annoncé le lancement de Récompenses JOURNIEMC, avec la Banque CIBC comme partenaire bancaire stratégique. JOURNIE™ offrira aux Canadiens des économies sur le carburant et des offres attrayantes sur les marchandises tout en appuyant notre stratégie de croissance de nos volumes de ventes de carburant et d’augmentation de l’achalandage dans nos dépanneurs canadiens. Consultez notre communiqué de presse du 17 octobre 2019 pour en savoir plus.

Commercial – Canada : Optimisation des activités et positionnement en vue de la croissance

  • Le BAIIA rajusté s’est établi à 12 M$ (10 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16), ce qui est semblable à la même période de l’exercice de 2018 (en excluant l’incidence de la norme IFRS 16).
  • Les volumes de carburant et de produits pétroliers ont diminué de 7 % par rapport au troisième trimestre de 2018. Nous avons plus qu’atténué l’incidence de la baisse des volumes dans les secteurs de la foresterie et de l’énergie en amont et nous avons accru de 9 % le bénéfice brut ajusté pour le carburant et les produits pétroliers par litre, passant à 7,50 cpl, grâce à une réduction stratégique continue des activités à volume élevé et à faible marge dans les autres secteurs de notre portefeuille.

É.-U. : Acquisitions, croissance interne, exploitation des synergies et optimisation de notre avantage en matière d’approvisionnement

  • BAIIA rajusté établi à 17 M$ (16 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16), en hausse de 8 M$ par rapport à la même période de l’exercice de 2018 (en excluant l’incidence de la norme IFRS 16) en raison des acquisitions annoncées précédemment, de la croissance interne et de la réalisation de synergies. Nous avons bénéficié d’importantes marges sur le commerce de détail au sein de notre centre d’opérations régionales des Rocheuses et d’importantes marges sur le diesel grâce à l’approvisionnement continu en diesel par rail à partir du Canada.
  • Le volume de carburant et de produits pétroliers s’est chiffré à 455 millions de litres, une hausse de 65 % par rapport à la même période de l’exercice de 2018 en raison des activités d’acquisition et des initiatives de croissance interne.
  • Le ratio d’exploitation des douze derniers mois continue de s’améliorer (69 %), ce qui témoigne de l’importance que nous accordons au contrôle des coûts et à la croissance des économies d’échelle.
  • Le 1er octobre 2019, nous avons conclu l’acquisition précédemment annoncée de Tropic Oil. Tropic Oil, dont le siège social se trouve à Miami, en Floride, transporte, distribue et commercialise une gamme complète de carburants et de lubrifiants dans le centre et le sud de la Floride. Consultez le communiqué de presse du 5 septembre 2019 pour en savoir plus.

International : Croissance des volumes, exploitation des synergies et contrôle des coûts

  • Le BAIIA rajusté s’est établi à 63 M$ (49 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16), ce qui reflète la participation de 75 % de Parkland dans Sol. Le troisième trimestre est un trimestre faible pour Sol en raison de la baisse de l’activité touristique.
  • Le volume de carburant et de produits pétroliers s’est chiffré à 1 204 millions de litres, dont 458 millions de litres vendus au détail et 746 millions de litres vendus par les canaux commerciaux et de gros.
  • Ce résultat s’explique par une solide exécution dans toutes les régions, y compris des volumes élevés en Amérique du Sud et dans les Caraïbes occidentales et des mesures de contrôle des coûts dans les Caraïbes françaises.
  • Nous continuons de tirer profit de la mise en place rapide de synergies et nous sommes en bonne voie d’atteindre nos objectifs d’ici la fin de 2021.

Approvisionnement : Taux d’utilisation et fiabilité élevés des raffineries, et solides performances logistiques

  • Le BAIIA rajusté s’est établi à 147 M$ (138 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16), ce qui représente une hausse de 17 M$ par rapport à la même période de l’exercice de 2018 (en excluant l’incidence de la norme IFRS 16). Le secteur de l’approvisionnement continue d’afficher un bon rendement, attribuable à des activités sûres et fiables à la raffinerie de Burnaby et au rendement constant de nos activités logistiques intégrées (Approvisionnement et distribution, Elbow River Marketing).
  • L’utilisation soutenue de la raffinerie, qui s’élève à 96,2 %, la baisse des coûts moyens de transport de produits bruts et les initiatives d’approvisionnement rentables nous ont permis d’obtenir de solides marges de craquage et de raffinage, particulièrement en septembre.
  • Nous continuons de procéder avec succès au traitement collaboratif d’une biocharge (suif et canola) à la raffinerie de Burnaby, ce qui contribue à faire de Parkland un chef de file dans le raffinage de carburants à faible teneur en carbone tout en répondant aux exigences de la Colombie-Britannique dans ce domaine.

Siège social : Contrôle rigoureux des coûts et efficacité

Le secteur Siège social comprend les services administratifs centralisés et les dépenses engagées pour soutenir les activités.

  • Le BAIIA rajusté a été négatif de 28 M$ (29 M$ avant l’adoption de la norme IFRS 16).
  • Exprimés en pourcentage du total du bénéfice brut ajusté, les frais de marketing, les frais généraux et les dépenses administratives ont diminué favorablement à 4,3 % (par rapport 5,6 % au troisième trimestre de l’exercice de 2018).
  • Parkland gère étroitement ses frais généraux et veille à ce qu’ils augmentent à un rythme plus lent que le bénéfice brut ajusté de l’entreprise.

Aperçu de la situation financière consolidée

Le 1er janvier 2019, Parkland a adopté la norme IFRS 16 – Contrats de location (« IFRS 16 »). L’adoption de cette norme entraîne une hausse du BAIIA rajusté en réduisant les coûts d’exploitation et en accroissant l’amortissement, les frais financiers et les autres coûts. Elle augmente également les actifs et les passifs de Parkland et n’a aucune incidence globale sur les flux de trésorerie. Pour de plus amples renseignements, consultez les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités du troisième trimestre de 2019 (« états financiers du T3 de 2019 ») et le rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 (« rapport de gestion du T3 de 2019 »), qui comprennent les trois mois et les neuf mois ayant pris fin au 30 septembre 2019.

(en millions de dollars, sauf indication contraire)

Trois mois terminés le 30 septembre

Neuf mois terminés le 30 septembre

2019

2018

2017

2019

2018

2017

Sommaire financier

 

 

 

 

 

 

Ventes et produits d’exploitation

4 605

3 811

2 580

13 674

10 936

6 131

Bénéfice brut ajusté(1)

679

465

266

2 104

1 408

625

BAIIA rajusté incluant la participation sans contrôle (« PSC »)

322

200

96

1 031

602

220

BAIIA rajusté attribuable aux PSC

20

68

BAIIA rajusté attribuable à Parkland (« BAIIA ajusté »)(1)

302

200

96

963

602

220

Bénéfice net

26

49

12

228

129

33

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice net attribuable à :

 

 

 

 

 

 

Parkland

24

49

12

206

129

33

PSC

2

22

 

 

 

 

 

 

 

Bénéfice net par action ($ par action)

 

 

 

 

 

 

Par action – de base

0,16

0,37

0,10

1,41

0,98

0,30

Par action – dilué

0,16

0,36

0,10

1,38

0,95

0,29

 

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie distribuables(2)

122

118

45

415

265

106

Par action(2)(3)

0,82

0,89

0,34

2,82

2,01

0,95

Flux de trésorerie distribuables ajustés(2)

125

144

64

418

393

149

Par action(2)(3)

0,84

1,08

0,49

2,84

2,98

1,33

Dividendes

45

39

38

133

118

99

Dividendes déclarés par action en circulation

0,2985

0,2934

0,2886

0,8921

0,8770

0,8624

Ratio dividendes/bénéfice(2)

37%

33%

84%

32%

45%

92%

Ratio dividendes/bénéfice ajusté(2)

36%

27%

59%

32%

30%

66%

Total de l’actif

9 157

5 736

4 830

9 157

5 736

4 830

Total du passif à long terme

5 126

2 544

2 325

5 126

2 544

2 325

Actions en circulation (en millions)

148

133

131

148

133

131

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires (en millions)

148

133

131

147

132

113

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire d’exploitation

 

 

 

 

 

 

Volume de carburant et de produits pétroliers (millions de litres)(1)(4)

5 622

4 211

3 557

16 483

12 624

8 901

Bénéfice brut ajusté lié au carburant et aux produits pétroliers(2) (cpl)(5)(6)

 

 

 

 

 

 

Vente au détail – Canada

7,65

7,78

7,10

7,33

7,88

6,28

Commercial – Canada

7,50

6,86

6,95

8,74

8,40

9,48

É.-U.

4,84

3,27

2,97

4,83

3,51

3,27

International

10,22

10,91

Utilisation de la raffinerie(6)

96,2%

97,7%

—%

94,4%

74,1%

—%

(1) Mesure du résultat sectoriel. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019.

(2) Mesures financières non conformes aux PCGR. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019.

(3) Calculé selon le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires.

(4) Le volume de carburant et de produits pétroliers ne représente que les volumes externes. Les volumes intersectoriels, y compris les volumes produits par la raffinerie de Burnaby et transférés aux secteurs Détail – Canada et Commercial – Canada, sont exclus de ce volume déclaré.

(5) « cpl » signifie cents par litre et est un indicateur de rendement clé. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019.

(6) Indicateur de rendement clé. Se reporter aux rubriques 3 et 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019.

Le tableau suivant présente l’incidence de l’adoption de la norme IFRS 16 sur le BAIIA rajusté enregistré pour les périodes de trois et neuf mois terminées le 30 septembre 2019 :

 

Trois mois terminés le 30 septembre

Neuf mois terminés le 30 septembre

(M$)

2019

2018

2019

2018

 

BAIIA rajusté enregistré

Incidence de la norme IFRS 16

Montant avant l’adoption de la norme IFRS 16(1)

BAIIA rajusté enregistré

BAIIA rajusté enregistré

Incidence de la norme IFRS 16

Montant avant l’adoption de la norme IFRS 16(1)

BAIIA rajusté enregistré

Vente au détail – Canada

91

(7)

84

87

227

(18)

209

238

Commercial – Canada

12

(2)

10

10

66

(5)

61

66

USA

17

(1)

16

8

41

(2)

39

17

Approvisionnement

147

(9)

138

121

506

(22)

484

362

International

63

(14)

49

208

(42)

166

Siège social

(28)

(1)

(29)

(26)

(85)

(3)

(88)

(81)

Consolidé

302

(34)

268

200

963

(92)

871

602

(1) Les montants antérieurs à l’adoption de la norme IFRS 16 sont comparables à l’information publiée pour les périodes antérieures respectives, qui avait été calculée selon la norme IAS 17.

Perspectives et prévisions mises à jour pour 2019

Parkland met l’accent sur ses stratégies clés de croissance interne, en se dotant d’un solide avantage sur le plan de l’approvisionnement, en effectuant ses acquisitions avec prudence et en offrant à ses équipes les outils nécessaires pour réussir. Grâce à un solide rendement à ce jour et à notre grande confiance en nos projections pour le quatrième trimestre, notre fourchette des prévisions concernant le BAIIA rajusté (attribuable à Parkland), qui tient compte de l’incidence de la norme IFRS 16, a augmenté de 75 M$ pour passer à 1 240 M$, avec un écart prévu pouvant atteindre 5 % (la « fourchette des prévisions pour 2019 »).

De plus, l’entreprise continue de prévoir des dépenses d’environ 200 millions de dollars en capital de maintenance pour 2019. Comme nous l’avons indiqué au trimestre précédent, nous avons cerné de nouvelles occasions au sein du groupe Sol, qui devraient maintenant faire augmenter les dépenses en capital de croissance d’environ 20 M$ pour l’exercice 2019, pour atteindre 220 M$.

La fourchette des prévisions pour 2019 repose sur certaines autres hypothèses clés présentées ci-dessous :

  • Elle tient compte du BAIIA rajusté de Sol attribuable à Parkland (75 %), pour lequel les résultats dépassent pour le moment les attentes initiales.
  • Les marges de raffinage de Burnaby sont fondées sur notre évaluation des conditions futures du marché.
  • Le rendement des entreprises récemment acquises de même que les conditions générales du marché, y compris, sans s’y limiter, les marges sur les carburants et les conditions météorologiques, demeureront essentiellement stables pour le reste de l’exercice 2019.
  • Le bas de notre fourchette de prévisions pour 2019 tient compte de conditions de marché au potentiel défavorable dans l’ensemble de nos secteurs d’activités, ainsi que de la possibilité que les marges de raffinage soient plus basses qu’elles ne le sont en ce moment. Le haut de notre fourchette pour 2019, quant à lui, tient compte de contributions synergiques liées à nos acquisitions, de marges de raffinage et d’une croissance interne plus importantes que prévu.

Ajoutons que les facteurs et hypothèses contribuant à l’évaluation par Parkland de la fourchette des prévisions pour 2019 sont cohérents avec les autres renseignements divulgués par Parkland. Une telle fourchette est assujettie aux risques et incertitudes inhérents aux activités de Parkland. Les lecteurs sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 et à la notice annuelle pour une description de ces facteurs, hypothèses, risques et incertitudes.

Renseignements sur les conférences téléphoniques et les webdiffusions :

Parkland tiendra une webdiffusion et une conférence téléphonique le mardi 5 novembre 2019 à 6 h 30 HAR (8 h 30 HAE) afin de discuter des résultats.

Pour écouter la webdiffusion en direct et visionner la présentation, veuillez utiliser le lien suivant :

https://event.on24.com/wcc/r/2117142/9A4DB55629572B2AF379B48C738BD8D0

Les analystes et les investisseurs institutionnels qui souhaitent participer à la séance de questions et réponses de la conférence téléphonique peuvent le faire en composant le 1 888 390-0605 (sans frais) (ID de la conférence : 47536039). Les participants étrangers peuvent composer le 1 587 880-2175 (numéro payant) (ID de la conférence : 47536039).

Veuillez ouvrir votre session environ 10 minutes avant le début de la conférence.

L’enregistrement de la webdiffusion sera accessible à l’aide du lien ci-dessus deux heures après la fin de la conférence. Ce lien restera actif pendant un an, et l’enregistrement sera également accessible au www.parkland.ca.

Rapport de gestion et états financiers consolidés

Le rapport de gestion et les états financiers du troisième trimestre de 2019 fournissent une explication détaillée des résultats d’exploitation de Parkland pour les périodes de trois et neuf mois terminées le 30 septembre 2019. Une version anglaise de ces documents sera disponible en ligne à www.parkland.ca et dans SEDAR après la publication des résultats par fil de presse sous le profil de Parkland au www.sedar.com. Les états financiers et le rapport de gestion en français seront affichés au www.parkland.ca et dans SEDAR dès que possible.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés du présent communiqué constituent de l’information et des énoncés prospectifs (collectivement, des « énoncés prospectifs »). On reconnaît ces énoncés prospectifs à l’emploi d’expressions telles que « s’attend à », « pourra », « pourrait », « croit », « continuera de », « cherche à » ainsi que de termes analogues. De façon plus précise, le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard, entre autres, de la croissance des flux de trésorerie, des synergies prévues, de l’expansion du programme de la marque maison, de la croissance du volume des ventes de carburant, des nouveaux objectifs commerciaux, des initiatives de croissance interne, de la croissance des activités d’approvisionnement et de commercialisation dans les marchés des États-Unis et des Caraïbes, des prévisions concernant le BAIIA rajusté, des prévisions concernant les dépenses en capital et en maintenance, de la contribution de l’entreprise SOL et des autres acquisitions précédentes, des efforts stratégiques marketing et opérationnels pour augmenter le volume de carburant, du lancement prévu du programme de fidélité Récompenses JOURNIEMC, des occasions de croissance aux États-Unis, des améliorations et de l’optimisation de l’approvisionnement, et des plans et objectifs de Parkland ou la concernant.

Ces énoncés sont associés à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent substantiellement de ceux qui y sont prévus. Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude de ces attentes, et on ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs du présent communiqué. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu’à la date du présent communiqué. Parkland ne s’engage aucunement à diffuser publiquement des mises à jour ou des révisions de quelque énoncé prospectif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières l’y contraignent. Les résultats réels peuvent différer substantiellement de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs en raison de nombreux risques et incertitudes, notamment, mais sans s’y limiter : la conjoncture générale de l’économie, du marché et des affaires; la capacité de l’industrie; les mesures concurrentielles prises par d’autres sociétés; les marges de raffinage et de commercialisation; la capacité des fournisseurs à satisfaire aux engagements; des mesures prises par des autorités gouvernementales ou des organismes de réglementation, y compris des hausses de taxes ou une restriction des accès à certains marchés, des changements et des développements dans la réglementation environnementale et autre, ainsi que d’autres facteurs dont bon nombre échappent à la volonté de Parkland. Consultez également les descriptions des risques et incertitudes qui figurent dans les sections « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » de la notice annuelle de Parkland datée du 27 mars 2019, ainsi que dans les sections « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de 2019 et du rapport de gestion annuel daté du 28 février 2019. Ces documents sont déposés dans SEDAR et accessibles sur le site Web de Parkland, au www.parkland.ca. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont émis expressément sous réserve de cette mise en garde.

Mesures financières non conformes aux PCGR

Le présent communiqué de presse fait référence à certaines mesures financières non conformes aux PCGR et qui n’ont pas été établies selon les normes internationales d’information financière (« IFRS »). Les flux de trésorerie distribuables, les flux de trésorerie distribuables par action, les flux de trésorerie distribuables ajustés, les flux de trésorerie distribuables ajustés par action, le ratio du total de la dette à long terme au BAIIA aux fins de la facilité de crédit, le ratio dividendes/bénéfice et le ratio dividendes/bénéfice ajusté ne sont pas des mesures reconnues par les IFRS et n’ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS. L’équipe de direction considère qu’il s’agit d’importantes mesures complémentaires pour calculer le rendement de Parkland et croit que ces mesures sont fréquemment utilisées par les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et les autres parties intéressées pour évaluer les entreprises dans notre secteur d’activité. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 pour une analyse des mesures non conformes aux PCGR et leur rapprochement avec la mesure IFRS applicable la plus proche.

Le BAIIA rajusté et le bénéfice brut ajusté sont des mesures du bénéfice sectoriel. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 et à la note 20 des états financiers du troisième trimestre de 2019 pour un rapprochement de ces mesures au bénéfice sectoriel. Les synergies annuelles constituent une prévision de mesure annualisée et sont considérées comme de l’information prospective. Se reporter à la rubrique 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019. Les investisseurs sont invités à évaluer chaque mesure ainsi que les raisons pour lesquelles Parkland juge qu’il est approprié de l’utiliser aux fins d’une analyse supplémentaire.

En plus des mesures financières non conformes aux PCGR, Parkland utilise un certain nombre d’indicateurs de rendement clés (IRC) opérationnels pour mesurer l’atteinte de ses objectifs stratégiques et fixer les cibles visant à établir la rémunération de ses employés. Ces IRC ne sont pas des mesures comptables, ne sont pas comparables à des mesures des normes IFRS et peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d’autres émetteurs, puisque ces derniers peuvent calculer ces mesures différemment. Se reporter aux rubriques 3 et 12 du rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 pour en apprendre davantage.

Les investisseurs sont priés de noter que ces mesures ne doivent pas être interprétées comme une solution de rechange au bénéfice net calculé conformément aux IFRS pour indiquer le rendement de Parkland.

Depuis le 1er janvier 2019, Parkland a adopté la nouvelle norme comptable IFRS 16 – Contrats de location (« IFRS 16 »). L’adoption de l’IFRS 16 a une incidence importante sur les résultats présentés par Parkland. En raison de la méthode de transition qu’elle a choisie, Parkland n’a pas mis à jour ses résultats comparables de l’exercice précédent. Certaines mesures des états financiers sont présentées sans tenir compte de l’incidence de l’IFRS 16 (« mesures antérieures à l’adoption de la norme IFRS 16 »). Consultez les états financiers et le rapport de gestion du troisième trimestre de 2019 pour connaître les rapprochements des mesures antérieures à l’adoption de la norme IFRS 16.

À propos de Corporation Pétroles Parkland

Parkland est un grand marchand et fournisseur indépendant de carburant et de produits pétroliers et un important exploitant de dépanneurs. Parkland sert sa clientèle à l’échelle du Canada, des États-Unis, des Amériques et de la région des Caraïbes par l’intermédiaire de trois segments d’affaires : la vente au détail, la vente commerciale et la vente de gros. Parkland optimise son approvisionnement en carburant dans ces trois segments d’affaires en mettant à profit son réseau de plus en plus important de fournisseurs et d’infrastructures d’entreposage. L’offre de Parkland dans les collectivités où elle est présente comprend des stations-service et des dépanneurs locaux de confiance.

Parkland crée de la valeur pour ses actionnaires en maintenant le cap sur sa stratégie éprouvée de croissance interne, d’exploitation de son avantage à l’approvisionnement, d’acquisition prudente et d’intégration fructueuse. Cette stratégie repose sur nos gens ainsi que sur nos valeurs de sécurité, d’intégrité, d’action sociale et de respect, adoptées et promues à l’échelle de l’entreprise.

Pour en savoir plus

Investisseurs
Brad Monaco
Directeur, Relations avec les investisseurs
587 997-1447
Brad.Monaco@parkland.ca

Médias
Leroy McKinnon
Spécialiste en chef, communications d’entreprise
403 567-2573
Leroy.McKinnon@parkland.ca

RETOUR À LA LISTE DES COMMUNIQUÉS DE PRESSE
Parkland
Renseignements
Généraux
1-877-906-6644
Renseignements
aux Médias
1-403-567-2573
Ligne
d'urgence 24/7
1-888-996-1122