Close
  • PKI
  • TMX
Coordonnées Rechercher
Renseignements aux Médias 1-403-567-2573

Parkland publie ses résultats pour 2020 et annonce des perspectives pour 2021, y compris une neuvième augmentation consécutive du dividende annuel

Calgary (Alberta), le 4 mars 2021 (GLOBE NEWSWIRE). – Corporation Parkland (« Parkland », « nous », « notre » ou « l’entreprise ») (TSX : PKI) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour le quatrième trimestre et pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020, ainsi que ses perspectives pour 2021. Voici quelques faits saillants :

  • Poursuite de la croissance soutenue du dividende; notre dividende annuel augmentera de deux cents par action, soit notre neuvième augmentation annuelle consécutive et la preuve de notre conviction dans nos perspectives pour 2021 et les années à venir.
  • Confiance en notre résilience et notre flexibilité en appui à la prévision de BAIIA rajusté (attribuable à Parkland) de 1 200 M$, plus ou moins 5 %, pour 2021.
  • Bilan record en matière de sécurité au cours de 2020; nos équipes de première ligne ont adopté des protocoles étendus de santé et de sécurité pour fournir les carburants et les services essentiels dont dépendent nos clients.
  • Le flux de trésorerie distribuable ajusté de 478 M$ pour 2020 a entièrement financé les dépenses en capital de croissance, les acquisitions et les paiements de dividendes nets pour l’année, en plus de valider la force de notre présence géographique et de notre plateforme de produits diversifiées.
  • Le BAIIA rajusté attribuable à Parkland pour 2020 (« BAIIA rajusté ») s’est chiffré à 967 M$, démontrant la force et la résilience de notre modèle d’entreprise au terme d’une année riche en épreuves. Des interventions décisives en mars 2020 ont permis de réduire considérablement les coûts et de diminuer les dépenses en capital dans un environnement commercial incertain. Le BAIIA rajusté a connu une baisse par rapport à 2019 en raison des répercussions économiques de la COVID-19 et de l’arrêt programmé de la raffinerie de Burnaby en 2020. Cette baisse a été partiellement compensée par de bons résultats commerciaux attribuables aux marges unitaires et à la maîtrise des coûts.
  • Un BAIIA rajusté de 247 M$ pour le quatrième trimestre de 2020. Les fortes opérations de marketing au Canada et à l’international ainsi que le taux d’utilisation élevé de 90 % de la raffinerie ont été contrebalancés par de faibles marges de raffinage pour l’Approvisionnement et de faibles marges par unité de carburant dans le segment des États-Unis. Ce résultat est inférieur à celui du T4 2019, principalement en raison des répercussions économiques de la COVID-19.
  • Au quatrième trimestre de 2020, le bénéfice net attribuable à Parkland de 53 M$, soit 0,36 $ par action, de base, représente une baisse par rapport au T4 2019 qui résulte principalement du BAIIA rajusté inférieur mentionné ci-dessus et de certains éléments hors trésorerie liés aux taux d’intérêt et aux taux de change.
  • Au quatrième trimestre de 2020, le volume de carburant et de produits pétroliers s’est chiffré à 5,4 milliards de litres, ce qui représente une baisse de 7 % par rapport au trimestre de l’année précédente en raison de la COVID-19. Le contrecoup de la baisse de volume sur le BAIIA rajusté a été atténué par les fortes marges par unité de carburant au Canada et à l’international ainsi que par la croissance élevée des ventes des dépanneurs comparables de l’entreprise au Canada ayant atteint quelque 8 %, soit notre 20e trimestre consécutif de croissance.
  • Au quatrième trimestre de 2020, les coûts d’exploitation, frais de marketing, frais généraux et dépenses administratives s’élèvent à 339 M$, une baisse de 68 M$ par rapport au T4 2019, attribuable à la variabilité de notre structure de coûts et aux avantages durables des mesures proactives de contrôle des coûts.
  • Nous avons maintenu des liquidités importantes établies à 1,3 G$, et le ratio du total de la dette à long terme au BAIIA aux fins de la facilité de crédit était de 2,9 fois au 31 décembre 2020, ce qui est comparable au ratio de 2,8 fois au 31 décembre 2019. Nous avons mis à jour de manière proactive nos facilités de crédit syndiquées et refinancé les billets de premier rang à court terme arrivant à échéance en juin 2020, ce qui nous a permis d’obtenir une souplesse financière accrue et d’être en mesure de tirer parti des futures possibilités de croissance.

« Je tiens à remercier nos équipes de première ligne pour leur travail exemplaire dans un contexte où la COVID-19 pose des enjeux constants. Elles ont su répondre de manière sûre et fiable aux besoins de nos clients avec le plus grand professionnalisme », affirme Bob Espey, président et chef de la direction. « En 2020, nous avons fait preuve de prudence financière, nous avons fourni en toute sécurité les carburants et services essentiels sur lesquels comptent nos clients et les communautés, nous avons bonifié notre offre à la clientèle et démontré la résilience de notre entreprise dans un environnement externe extrêmement difficile.

Nous sommes ravis des occasions qui nous attendent », ajoute-t-il. « Nous gardons le cap sur notre stratégie établie et sur la réalisation de nos ambitions de croissance à long terme. En 2021, nous renforcerons notre offre à la clientèle et poursuivrons nos initiatives de croissance interne, nous ferons progresser notre stratégie rigoureuse d’acquisition et nous approfondirons notre engagement à offrir à nos clients des choix de carburant à faible teneur en carbone dans le cadre de nos vastes efforts de développement durable. »

Notre parcours en matière de durabilité

À mesure de notre progression sur le parcours vers la durabilité, nous prévoyons fournir des mises à jour périodiques sur nos efforts environnementaux, sociaux et de gouvernance dans le cadre de notre processus normal de divulgation. Voici un aperçu de nos récentes réussites :

  • À l’automne 2020, nous avons publié notre premier rapport sur le développement durable, lequel présente nos pratiques établies en matière d’environnement, de société et de gouvernance, et prépare le terrain pour la mise en place de notre stratégie de développement durable à l’échelle organisationnelle.
  • Nous avons profité des travaux réalisés pendant l’arrêt programmé de la raffinerie en 2020 et avons cotraité quelque 44 millions de litres de suif et de canola d’origine canadienne en 2020, ce qui représente une augmentation de près de 140 % par rapport à 2019.
  • En janvier 2021, notre raffinerie de Burnaby a établi un nouveau record mensuel de cotraitement d’environ 10 millions de litres de suif et de canola d’origine canadienne, ce qui représente une avancée notable vers l’atteinte de notre objectif de 2021, qui consiste à cotraiter 100 millions de litres de matières premières biologiques. Grâce à cette initiative, nous pouvons offrir à nos clients une variété de carburants à faible teneur en carbone, dont un diesel contenant 15 % de matières renouvelables. L’avantage environnemental de la production de nos carburants à faible teneur en carbone en 2021 équivaudrait à retirer plus de 80 000 véhicules de promenade de la circulation.
  • Notre capacité à réduire considérablement la teneur en carbone des produits raffinés de Burnaby est le fruit d’initiatives très efficaces en matière de capital. Nous avons atteint les niveaux actuels de matières premières biologiques en utilisant les infrastructures de raffinage existantes et en consentant quelque 30 M$ de dépenses en capital et de coûts d’exploitation combinés depuis 2017.
  • Nous sommes parvenus à produire un carburant d’aviation à faible teneur en carbone (biocarburant d’aviation) et en envisageons la commercialisation.
  • Depuis le 1er mars 2021, les membres JOURNIEMC Récompenses peuvent choisir une nouvelle option de « crédit carbone », une offre à titre de récompense conditionnelle à l’achat de carburant. Parkland calculera le nombre de crédits carbone activés par les membres et contribuera en leur nom à un projet canadien sur l’empreinte carbone. L’ajout de l’option conditionnelle du crédit carbone dans l’application Récompenses JOURNIE s’inscrit dans le cadre des vastes efforts visant à aider nos clients à réduire leur propre empreinte.
  • Bilan record en matière de sécurité; fréquence totale des incidents consignés (FTIC) de 1,12 sur l’ensemble de l’année.

Perspectives pour 2021

Bien que nous fassions toujours preuve de vigilance à l’égard des effets rémanents de la COVID-19, nos résultats de 2020 ont démontré la force et la résilience de notre modèle d’entreprise. Notre bilan nous donne confiance en notre capacité à gérer notre entreprise et à la faire prospérer en période d’incertitude et de volatilité. En conséquence, nos mesures-cadres pour 2021 tiennent compte de l’incertitude à court terme découlant de la COVID-19 et d’une reprise économique anticipée au second semestre de l’année. Voici les points saillants de nos perspectives pour 2021 :

  • Un BAIIA rajusté (attribuable à Parkland) de 1 200 M$, plus ou moins 5 %.
  • Des dépenses en capital de croissance (attribuables à Parkland) de 175 à 275 M$. Nous continuerons à exercer une discipline financière stricte lors de l’évaluation de nos initiatives de croissance interne et, en fonction des conditions du marché, nous disposerons d’une grande souplesse quant au niveau et à l’échéance des investissements. Nos dépenses en capital de croissance comprennent de nouveaux points de vente au détail, la conversion et la modernisation d’emplacements On-the-Run, des infrastructures d’approvisionnement, l’amélioration de nos capacités numériques, l’expansion des marchés des carburants commerciaux en vrac et du propane ainsi que des initiatives de faible émission de carbone à la raffinerie de Burnaby.
  • Des dépenses en capital pour la maintenance (attribuables à Parkland) de 225 à 275 M$, qui comprennent environ 40 M$ en travaux de rattrapage reportés de 2020. Le capital pour la maintenance comprend la modernisation des commerces et des points de vente au détail ainsi que la mise à niveau des systèmes, l’entretien de la flotte, l’amélioration des infrastructures et les travaux visant à maintenir l’excellence opérationnelle de la raffinerie de Burnaby.
  • Le taux d’utilisation de la raffinerie de Burnaby évalué à environ 85 % est attribuable aux effets rémanents de la COVID-19 à court terme et à un arrêt programmé temporaire au cours du second semestre en raison d’un changement de catalyseur requis dans les unités d’hydrotraitement du diesel et du naphta.
  • Nous avons maintenu de 50 à 70 M$ d’économies annualisées résultant des initiatives de 2020 (coûts d’exploitation, frais de marketing, frais généraux et dépenses administratives combinés).
  • L’atteinte définitive de notre objectif de synergie annuelle de 42 M$ grâce à l’acquisition de Sol est prévue pour la fin 2021, conformément à nos prévisions initiales lorsque nous avons annoncé la transaction.

Poursuite de notre stratégie rigoureuse d’acquisition

  • Nous continuons à faire preuve de dynamisme dans notre stratégie de consolidation aux États-Unis. Au cours de 2020, nous avons annoncé cinq acquisitions américaines et en avons conclu quatre. À la fin du quatrième trimestre de 2020, nous avons conclu avec succès l’acquisition de : (i) tous les actifs de Sevier Valley Oil Company Inc. et de ses divisions apparentées (collectivement « SVO »); et (ii) certains actifs de Carter Oil Company Inc. et de ses sociétés affiliées (collectivement « Carter »). L’acquisition précédemment annoncée des actifs de l’entreprise Story Distributing Company et de ses sociétés affiliées (collectivement « Story ») a été réalisée au début de février 2021. Les cinq acquisitions ont ajouté près de 30 points de vente au détail de l’entreprise et plus de 140 points de vente de détaillants à nos centres d’opérations régionales des Rocheuses et du Nord, ainsi que de solides capacités de commerce, de logistique et de distribution.
  • À la fin de 2020, nous avons conclu un accord en vue d’acquérir Conrad & Bischoff Inc. et ses sociétés affiliées (collectivement « C&B »). Cette acquisition nous permettra d’établir notre quatrième centre d’opérations régionales américain, de renforcer notre avantage logistique et d’ajouter un réseau de vente au détail de haute qualité à notre portefeuille. Au total, sont inclus dans l’acquisition 19 établissements de détail de grande qualité aux couleurs de la marque et 39 établissements avec détaillants. En outre, les terminaux, qui peuvent accueillir 88 wagons et stocker jusqu’à 30 millions de litres, permettent d’augmenter substantiellement la capacité d’approvisionnement dans le PADD IV (Petroleum Administration for Defense District IV). La clôture de la transaction est prévue au début du deuxième trimestre de 2021.
  • Les acquisitions de SVO, de Carter, de Story et de C&B devraient augmenter l’estimation du BAIIA rajusté pour notre segment américain d’environ 70 % par rapport à 2020.
  • À la fin de 2020, nous avons acquis deux terminaux de gaz de pétrole liquéfié (GPL) dans le Midwest pour développer nos activités de logistique intégrée et améliorer notre capacité globale d’approvisionnement en GPL. La transaction a été conclue en janvier 2021.
  • À la fin de 2020, nous avons signé un accord pour acquérir un distributeur de gaz de pétrole liquéfié résidentiel et commercial à Saint-Martin, en appui à notre stratégie de croissance sectorielle touchant notre secteur International. La clôture de la transaction devrait avoir lieu vers la fin du premier trimestre de 2021.

Faits saillants par secteur au quatrième trimestre de 2020

  • Au Canada, les marges sur le carburant, les ventes des dépanneurs et la baisse des coûts ont entraîné un BAIIA rajusté de 112 M$; une hausse de 24 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2019. Nous avons enregistré une croissance des ventes des dépanneurs comparables de l’entreprise pour notre 20e trimestre consécutif, dépassé le million et demi de membres JOURNIEMC Récompenses et récolté des parts du marché de détail.
  • Dans le secteur International, les initiatives d’amélioration de la logistique, d’optimisation du stockage et de contrôle des coûts ont contribué à compenser la baisse des activités touristiques et ont généré un BAIIA rajusté de 72 M$, un résultat à peu près inchangé par rapport au T4 2019. Les fermetures en raison de la COVID-19 ont eu un effet sur les volumes; cependant, nous avons continué à bénéficier de la diversité géographique et de la variété des produits dans la région ainsi que de la croissance de notre secteur du gaz de pétrole liquéfié. Les économies fondées sur les ressources naturelles ont obtenu de bons résultats; les opérations commerciales en Guyane ont augmenté d’environ 15 % en 2020.
  • Aux États-Unis, le BAIIA rajusté s’élevait à 11 M$, en baisse de 4 M$ par rapport au T4 2019. La contribution des acquisitions du premier semestre de 2020 a été neutralisée par les répercussions de la COVID-19; le centre d’opérations régionales du Nord a vu sa mobilité fortement restreinte ainsi que ses activités pétrolières et gazières, réduites. En outre, les coûts de réparation et d’entretien supplémentaires ainsi que la baisse des marges sur les carburants et les lubrifiants marins ont contribué à cette baisse.
  • Dans le secteur de l’Approvisionnement, le BAIIA rajusté s’élevait à 78 M$, une baisse de 75 M$ par rapport au T4 2019, principalement en raison de faibles marges de craquage. Le quatrième trimestre de 2020 a bénéficié d’un taux d’utilisation de la raffinerie de 90 %, de faibles coûts d’exploitation et d’excellents résultats de nos activités de logistique intégrée, qui ont été contrebalancés par quelque 35 M$ liés à des rajustements de la période précédente, à des pertes réalisées en matière de gestion des risques dans le cadre de l’intermédiation et à une panne d’électricité de tiers à la raffinerie de Burnaby.
  • Dépenses de 26 M$ liées au BAIIA rajusté.

Aperçu de la situation financière consolidée

(en millions de dollars, sauf indication contraire)

Trois mois terminés le 31 décembre

Exercice terminé le 31 décembre

Sommaire financier

2020(4)

2019(4)

2018(4)

2020(4)

2019(4)

2018(4)

Ventes et produits d’exploitation

3 474 

4 779 

3 506 

14 011 

18 453 

14 442 

Volume de carburant et de produits pétroliers (millions de litres)

5 416 

5 850 

4 354 

21 424 

22 282 

16 978 

Bénéfice brut ajusté(1)

606 

728 

587 

2 360 

2 832 

1 995 

BAIIA rajusté incluant la participation sans contrôle (« PSC »)

271 

327 

285 

1 057 

1 358 

887 

BAIIA rajusté attribuable à Parkland (« BAIIA rajusté »)(1)

247 

302 

285 

967 

1 265 

887 

Canada(2)

112 

88 

105 

435 

380 

409 

International

72 

73 

— 

270 

281 

— 

É.-U.

11 

15 

11 

74 

56 

28 

Approvisionnement

78 

153 

199 

280 

660 

561 

Siège social

(26)

(27)

(30)

(92)

(112)

(111)

Bénéfice net (perte)

64 

186 

77 

112 

414 

206 

Bénéfice net (perte) attribuable à Parkland

53 

176 

77 

82 

382 

206 

Bénéfice net (perte) par action, de base ($ par action)

0,36 

1,19 

0,58 

0,55 

2,60 

1,56 

Bénéfice net (perte) par action ($ par action)

0,35 

1,17 

0,57 

0,54 

2,55 

1,53 

Dividendes

47 

44 

41 

184 

177 

159 

Par action

0,3036 

0,2985 

0,2934 

1,2110 

1,1906 

1,1704 

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires (en millions d’actions)

149 

148 

133 

149 

147 

132 

Flux de trésorerie distribuables sur les douze derniers mois(1)(5)

481 

564 

416 

481 

564 

416 

Par action(1)(3)(5)

3,23 

3,84 

3,15 

3,23 

3,84 

3,15 

Flux de trésorerie distribuables ajustés sur les douze derniers mois(1)(5)

478 

561 

568 

478 

561 

568 

Par action(1)(3)(5)

3,21 

3,82 

4,30 

3,21 

3,82 

4,30 

Dividendes sur les douze derniers mois(5)

184 

177 

159 

184 

177 

159 

Ratio dividendes/bénéfice sur les douze derniers mois(1)(5)

38% 

31% 

38% 

38% 

31% 

38% 

Ratio dividendes/bénéfice ajusté sur les douze derniers mois(1)(5)

38% 

32% 

28% 

38% 

32% 

28% 

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires sur les douze derniers mois

(en millions d’actions)(5)

149 

147 

132 

149 

147 

132 

Total de l’actif

9 094 

9 283 

5 661 

9 094 

9 283 

5 661 

Ratio du total de la dette à long terme au BAIIA aux fins de la facilité de crédit(1)(6)

2,91 

2,79 

2,47 

2,91 

2,79 

2,47 

Passifs à long terme

4 377 

4 328 

2 288 

4 377 

4 328 

2 288 

Ratio de couverture des intérêts(1)

5,33 

5,32 

6,52 

5,33 

5,32 

6,52 

Dépenses en capital de croissance attribuables à Parkland(1)

45 

69 

57 

110 

221 

109 

Dépenses en capital pour la maintenance attribuables à Parkland(1)

39 

91 

52 

225 

232 

187 

(1) Mesure du résultat sectoriel et mesures financières non conformes aux PCGR. Se reporter à la rubrique 14 du rapport de gestion.
(2) Aux fins de comparaison, les données pour l’exercice terminé le 31 décembre 2019 ont été retraitées en raison d’une modification de la présentation sectorielle. Les secteurs Détail – Canada et Commercial – Canada, auparavant présentés séparément, et les activités canadiennes de distribution, auparavant présentées sous Approvisionnement, sont désormais regroupés sous Canada, reflétant un changement dans la structure organisationnelle au cours de 2020.
(3) Calculé selon le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires.
(4) Les résultats de 2020 et de 2019 reflètent l’adoption de la norme IFRS 16 le 1er janvier 2019. Les résultats comparables de 2018 reflètent quant à eux les normes comptables en vigueur pour cette année-là et n’ont pas été retraités pour tenir compte de l’incidence de la norme IFRS 16, ce qui est permis selon l’approche rétrospective modifiée en vue de l’adoption de la norme IFRS 16.​​​​​​​
(5) Montants présentés sur les douze derniers mois.​​​​​​​
(6) À compter du premier trimestre de 2020, le BAIIA aux fins de la facilité de crédit inclut le BAIIA rajusté attribuable aux PSC et exclut l’incidence de l’IFRS 16 attribuable aux PSC, et le total de la dette à long terme inclut la dette à long terme attribuable aux PSC, les lettres de crédit attribuables aux PSC et la trésorerie et les équivalents de trésorerie attribuables aux PSC. Les montants présentés pour 2019 et 2018 n’ont pas été retraités.

Neuvième augmentation consécutive du dividende annuel

Le dividende annualisé sur actions ordinaires de Parkland augmentera de 0,0204 $ par action, notre neuvième augmentation annuelle consécutive, passant de 1,2144 $ à 1,2348 $, à compter du dividende mensuel payable le 15 avril 2021 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 22 mars 2021.

Renseignements sur les conférences téléphoniques et les webdiffusions

Parkland a tenu une webdiffusion et une conférence téléphonique le vendredi 5 mars à 6 h 30 HNR (8 h 30 HNE) afin de discuter des résultats.

Pour écouter la webdiffusion en direct et visionner la présentation, veuillez utiliser le lien suivant :

https://produceredition.webcasts.com/starthere.jsp?ei=1432661&tp_key=f1590068d5

Les analystes et les investisseurs institutionnels qui souhaitent participer à la séance de questions et réponses de la conférence téléphonique peuvent le faire en composant le 1 888 390-0546 (sans frais) (ID de la conférence : 87395118). Les participants étrangers peuvent composer le 1 587 880-2171 (numéro payant) (ID de la conférence : 87395118).

Veuillez ouvrir votre session environ 10 minutes avant le début de la conférence.

L’enregistrement de la webdiffusion sera accessible à l’aide du lien ci-dessus deux heures après la fin de la conférence. Ce lien restera actif pendant un an, et l’enregistrement sera également accessible au www.parkland.ca.

Rapport de gestion et états financiers consolidés

Le rapport de gestion et les états financiers du quatrième trimestre de 2020 fournissent une explication détaillée des résultats d’exploitation de Parkland pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020. Une version anglaise de ces documents sera accessible en ligne à www.parkland.ca et dans SEDAR après la publication des résultats par fil de presse sous le profil de Parkland au www.sedar.com. Les états financiers et le rapport de gestion en français du quatrième trimestre de 2020 seront affichés au www.parkland.ca et dans SEDAR dès que possible.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés du présent communiqué constituent de l’information et des énoncés prospectifs (collectivement, des « énoncés prospectifs »). On reconnaît ces énoncés prospectifs à l’emploi d’expressions telles que « s’attend à », « pourra », « pourrait », « croit », « continuera de », « cherche à » ainsi que de termes analogues. De façon plus précise, le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l’égard, entre autres, des stratégies et des objectifs commerciaux, des dépenses en capital estimées pour 2021, de la clôture prévue des acquisitions annoncées et des avantages attendus de ces acquisitions, des futures possibilités d’acquisition, de l’augmentation prévue du BAIIA rajusté estimé du segment américain basée sur les acquisitions de SVO, de Carter, de Story et de C&B, des projets potentiels visant à accroître l’avantage de Parkland en matière d’approvisionnement, du lancement en cours du programme de fidélisation JOURNIEMC Récompenses, des taux d’utilisation prévus de la raffinerie de Burnaby et de la capacité de Parkland à poursuivre son plan de croissance.

Ces énoncés sont associés à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent substantiellement de ceux qui y sont prévus. Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude de ces attentes, et on ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs du présent communiqué. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu’à la date du présent communiqué. Parkland ne s’engage aucunement à diffuser publiquement des mises à jour ou des révisions de quelque énoncé prospectif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières l’y contraignent. Les résultats réels peuvent différer substantiellement de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs en raison de nombreux risques et incertitudes, notamment, mais sans s’y limiter : la conjoncture générale de l’économie, du marché et des affaires, y compris la durée et l’impact de la pandémie de COVID-19; la capacité de Parkland à réaliser ses stratégies commerciales; la capacité de l’industrie; les mesures concurrentielles prises par d’autres sociétés; les marges de raffinage et de commercialisation; la capacité des fournisseurs à satisfaire aux engagements; des mesures prises par des autorités gouvernementales ou des organismes de réglementation, y compris des hausses de taxes ou une restriction des accès à certains marchés, des changements et des développements dans la réglementation environnementale et autre, ainsi que d’autres facteurs dont bon nombre échappent à la volonté de Parkland. Consultez également les descriptions des risques et incertitudes qui figurent dans les sections « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » de la notice annuelle de Parkland datée du 30 mars 2020, ainsi que dans les sections « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » du rapport de gestion du quatrième trimestre de 2020 daté du 4 mars 2021. Ces documents sont déposés dans SEDAR et accessibles sur le site Web de Parkland, au www.parkland.ca. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont émis expressément sous réserve de cette mise en garde.

Mesures financières non conformes aux PCGR

Le présent communiqué de presse fait référence à certaines mesures financières hors PCGR qui n’ont pas été établies selon les normes internationales d’information financière (« IFRS »). Les flux de trésorerie distribuables, les flux de trésorerie distribuables par action, les flux de trésorerie distribuables ajustés, les flux de trésorerie distribuables ajustés par action, le ratio du total de la dette à long terme au BAIIA aux fins de la facilité de crédit, le ratio dividendes/bénéfice, le ratio dividendes/bénéfice ajusté et les dépenses en capital pour la croissance et la maintenance attribuables à Parkland ne sont pas des mesures reconnues par les IFRS et n’ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS. L’équipe de direction considère qu’il s’agit d’importantes mesures complémentaires pour calculer le rendement de Parkland et croit que ces mesures sont fréquemment utilisées par les analystes en valeurs mobilières, les investisseurs et les autres parties intéressées pour évaluer les entreprises dans notre secteur d’activité. Se reporter à la rubrique 14 du rapport de gestion du quatrième trimestre de 2020 pour une analyse des mesures non conformes aux PCGR et leur rapprochement avec la mesure IFRS applicable la plus proche.

Le BAIIA rajusté et le bénéfice brut rajusté sont des mesures du bénéfice sectoriel. Se reporter à la rubrique 16 du rapport de gestion du quatrième trimestre de 2020 et à la note 24 des états financiers du quatrième trimestre de 2020 pour un rapprochement de ces mesures au bénéfice sectoriel. Les investisseurs sont invités à évaluer chaque mesure, ainsi que les raisons pour lesquelles Parkland juge qu’il est approprié de l’utiliser aux fins d’une analyse supplémentaire.

En plus des mesures financières non conformes aux PCGR, Parkland utilise un certain nombre d’indicateurs de rendement clés (IRC) opérationnels, comme la croissance des ventes des dépanneurs comparables et l’utilisation de la raffinerie, pour mesurer l’atteinte de ses objectifs stratégiques et fixer les cibles visant à établir la rémunération de ses employés. Ces IRC ne sont pas des mesures comptables, ne sont pas comparables à des mesures des normes IFRS et peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d’autres émetteurs, puisque ces derniers peuvent calculer ces mesures différemment. Se reporter à la rubrique 14 du rapport de gestion du quatrième trimestre de 2020 pour en savoir plus.

L’augmentation attendue du BAIIA rajusté estimé pour le segment américain, y compris SVO, Carter, Story et C&B, reflète le BAIIA rajusté du segment américain présenté pour 2020 plus la contribution prévue au BAIIA annuel rajusté estimé provenant des actifs acquis, basée sur les résultats de la période de douze mois précédant l’acquisition. En raison de l’incidence des dates de clôture des acquisitions, il ne s’agit pas d’une prévision du BAIIA rajusté pour le segment américain en 2021. En outre, la contribution prévue au BAIIA annuel rajusté estimé est calculée selon l’historique des résultats des entreprises acquises; le rendement à venir de ces entreprises peut différer des résultats historiques.

Les investisseurs sont priés de noter que ces mesures ne doivent pas être interprétées comme une solution de rechange au bénéfice net calculé conformément aux IFRS pour indiquer le rendement de Parkland.

Depuis le 1er janvier 2019, Parkland a adopté la nouvelle norme comptable IFRS 16 – Contrats de location (« IFRS 16 »). L’adoption de l’IFRS 16 a une incidence importante sur les résultats présentés par Parkland. En raison de la méthode de transition qu’elle a choisie, Parkland n’a pas mis à jour ses résultats comparables de l’exercice précédent. Certaines mesures des états financiers sont présentées sans tenir compte de l’incidence de l’IFRS 16 (« mesures antérieures à l’adoption de la norme IFRS 16 »).

À propos de Corporation Parkland

Parkland est un grand marchand et fournisseur indépendant de carburant et de produits pétroliers et un important exploitant de dépanneurs. Parkland sert sa clientèle à l’échelle du Canada, des États-Unis, des Amériques et de la région des Caraïbes par l’intermédiaire de trois segments d’affaires : la vente au détail, la vente commerciale et la vente de gros. Parkland optimise son approvisionnement en carburant dans ces trois segments d’affaires en mettant à profit son réseau de plus en plus important de fournisseurs et d’infrastructures d’entreposage. L’offre de Parkland dans les collectivités où elle est présente comprend des stations-service et des dépanneurs locaux de confiance.

Parkland crée de la valeur pour ses actionnaires en maintenant le cap sur sa stratégie éprouvée de croissance interne, d’exploitation de son avantage à l’approvisionnement, d’acquisition prudente et d’intégration fructueuse. Cette stratégie repose sur nos gens ainsi que sur nos valeurs de sécurité, d’intégrité, d’action sociale et de respect, adoptées et promues à l’échelle de l’entreprise.

Pour en savoir plus

Investisseurs
Brad Monaco
Directeur, Stratégies des marchés financiers
587 997-1447
​​​​​​​Brad.Monaco@parkland.ca

Médias
Simon Scott
Directeur, Communications d’entreprise
403 956-9272
Simon.Scott@parkland.ca

RETOUR À LA LISTE DES COMMUNIQUÉS DE PRESSE
Parkland
Renseignements
Généraux
1-877-906-6644
Renseignements
aux Médias
1-403-355-3484
Ligne
d'urgence 24/7
1-888-996-1122